La pensée créatrice.

Publié le par Lila

La pensée créatrice sujet très en vogue et dont nous avons tous entendu parlé par le livre "The secret" , personnellement je ne l'ai pas lu mais j'ai vu la vidéo et ça m'a suffit ! Faire apparaître un éléphant dans votre salon ?! Si, si qu'il a dit le monsieur " C'est possible ! "  Franchement faire croire aux gens que tout est possible est réalisable, c'est du grand délire. Si vous y arrivez arrêté la consommation de drogues illicites à moins d'être un grand mystique, ce n'est pas si simple. Bien sûr qu'il faut demander à l'Univers soit par la prière ou autre façon qui nous plaît. Il faut avoir des souhaits réalistes.  De toute façon,  aucunes pensées n'échappent à la Source Divine. 

Pour ce qui est de la réalisation de nos pensées, on nous présente ce qui nous est nécessaire à notre expérience de vie et parfois ça peut se présenter de façon qui nous échappe ou nous déconcerte totalement.

Illustration :

Durant de nombreux mois j'ai prié afin d'avoir un emploi dans un domaine bien précis et  se trouvant géographiquement non loin de mon domicile. Mes prières furent exaucées entre guillemets puisque ce premier travail se situait à 10 minutes à pieds de mon domicile.  De plus, dans un domaine où j'envisageais d'évoluer. Sauf qu'à mon premier entretien avec la responsable le courant entre elle et moi ne passait vraiment pas malgré nos sourires et échanges de politesse, l'électricité dans la pièce était palpable. En gros : ma tête ne lui revenait vraiment pas ! Et d'ailleurs les jours suivant j'obtenais par téléphone une réponse négative au poste (administratif) sur lequel je postulais. A ma place,  une autre femme était choisie, sa prise de poste n'était pas immédiate mais pour dans trois mois  Par contre,  la responsable avait une place de femme à tout faire à me proposer ! J'ai réfléchis quelques secondes et mettant mon orgueil de côté, j'acceptais l'offre. Après tout peut-être fallait-il en passer par là pour obtenir le poste réel souhaité  ?! Pendant quatre mois j'effectuais donc les tâches ingrates et épuisantes avec le sourire en prime (grosse leçon d'humilité sur le coup !). Durant ce temps le personnel avait pu constater que j'apprenais vite et sans rechigner. A la fin de mon quatrième mois, j'entendais des bruits de couloir disant que celle qui avait été choisie à ma place ne faisait pas l'affaire, l'équipe souhaitait mettre fin à sa période d'essai. La responsable d'ailleurs leur dira clairement et devant moi que : " Pff ça m'embête ! J'ai personne pour la remplacer." C'est vous dire si cette femme ne pouvait pas m'encadrer ! Heureusement que l'équipe elle m'appréciait ! Moi et mon travail ! On suggérait donc à cette responsable si sympathique...  ma candidature et c'est ainsi qu'elle me proposait le poste du bout des lèvres,  franchement à la limite du vomissement mais elle n'avait pas le choix. 

Alléluia !!! Ben nan même pas ! Mon euphorie était de courte durée, il y avait dans cette équipe une fayote adorant être exploitée par sa hiérarchie (super pour ceux qui ceux qui se sont battus pour les droits du travail hein !) et l'autre moitié en guerre avec elle. Et moi au milieu ! Ambiance totalement pourrie, j'allais au travail l'âme en peine et le deuxième mois n'en pouvant plus,  je donnais ma démission.

Grâce à cette expérience,  je trouvais un autre poste ailleurs et encore plus près de chez moi ( 4 minutes à pieds ! ) dans le même domaine mais un autre secteur. J'y effectuais sept mois de remplacement et franchement là aussi j'en suis partie avec un goût amer .

Après tout ces déboires,  je ne comprenais pas vraiment où voulez en venir l'Univers... j'avais le souhait d'effectuer une formation dans mon domaine professionnelle n'étant pas officiellement diplômée. J'avais entre ces deux jobs tentais d'entrer en formation mais bon à chaque fois question financement ça ne suivait pas.

Et puis 3 mois après mon deuxième job, je recevais un courrier " Vous êtes invitées à vous rendre à une réunion d'information concernant une formation visant le titre professionnelle de...etc." Sans blague ? ! Je m'y rendais et à ma grande surprise pas de soucis côté financement, je correspondais aux niveaux des critères. En fait,  il fallait un délai très précis d'expériences professionnelles et sans ces deux derniers jobs où j'en avais bavé, je n'aurais pu avoir le quota requit pour la formation ! Voila ! Du coup,  je vais être prochainement diplômée et avoir plus le choix de cibler d'autres offres professionnelles qui exigent ce titre.

Ha !!! La voila la réponse de l'Univers ! Ok ! Message reçu 5/5 !

La patience a était ma meilleure alliée sur ce coup- là, j'avoues avoir étais à deux doigts de capituler et me dire que si ça bloquait encore ce n'était pas le chemin qui m'était destiné mais il y a eu une progression. J'avoues avoir douté, c'est humain après ces 3 ans de situations difficiles et décourageantes. En fait, je pense que cela montre que les obstacles font parfois parties du jeu qui nous mènent à la réussite

Après si ça bloque trop longtemps, posez-vous la question :" Est-ce que c'est ce que mon âme souhaite réellement ? "

Ne pas aussi oublier que la pensée créatrice ne se réalise pas sans vous en action. Effectivement, si vous ne faites que penser et visualiser, affalé dans votre canapé, c'est pas la meilleure technique pour mettre les forces de réalisations en action.  Penser également à bien formuler vos demandes, de façons claires, soyez en harmonie émotionnellement avec vos demandes. La peur, la colère, l'angoisse sont à proscrire pour votre réalisation.

Ps : J'allais oublier de préciser des détails forts importants à mes anecdotes, mon premier lieu de travail est l'endroit où mon beau-père (charmant pédophile mais paix à son âme quand même, je ne suis plus dans la colère mais je ne souffre pas d'amnésie non plus et je lui avais promis que je le clamerais sur tout les toits dès que possible) est décédé d'un cancer. Egalement le lieu où comme " par hasard " j'apprenais la maladie d'une personne de  mon passé familiale,  le second lieu de travail est un foyer pour les sans-logis où plus jeune accompagnée de ma mère nous y avons  séjourné  quelques mois. Je vous laisse deviner le message de l'Univers à mon égard. Dont' worry be happy ! Lol

 

Publié dans spiritualité, connexion

Commenter cet article