Ikar et Dalgo.

Publié le par Lila

Ikar et Dalgo.

La légèreté, l'amour sont encore plus d'actualités actuellement au vue des terribles drames survenus le 13 novembre 2015, mes pensées accompagnent tout ceux qui ont perdu un proche lors de ces événements.

Pour ma part, ma plume pour écrire était difficile a reprendre ayant était aussi touché par la perte brutale de proches, il y a six mois de cela. Je tiens d'ailleurs a vous remercier pour vos encouragements et gentils commentaires car vous n'imaginez pas à quel point ça a changé la donne. Je m'explique : ces derniers temps, je venais très rarement voir mon blog et ce jour-là je suis venue avec l'idée de le supprimer mais un commentaire est arrivé pile poil à cet instant. Le voici :

le décès-de-mon-chat.

"J'ai trouvé votre article très intéressant. J'ai trouvé un peu de réconfort en lisant votre peine car je me suis senti moins seul. Depuis dimanche dernier je suis inconsolable j'ai perdu mon ami tigré agé de 15 ans. Sa dernière semaine il tomba malade. La dernière fois que je l'ai vu sans quand je lui est ouvert la porte pour qu'il sorte. Depuis je n'ai plus de nouvelle et je sens au fond de moi qu'il nous a quitté. Mon mari comprend pas ma peine et mes enfants sont comme moi remplie de chagrin. Merci pour ce blog"

Robin.

Merci Robin !

Et comme le "hasard" fait bien les choses, l'article qui suit concerne nos petits amis a quatre pattes. C'est toujours avec grand plaisir que je pratique la communication intuitive avec eux. Il y a une simplicité, une fluidité dans le contact bien moins compliquée que "nous" les humains, certainement car eux ont conscience de tout leurs sens et s'en servent tout naturellement sans se poser de questions. Enfin, ce n'est que mon point de vue bien sûr. Je ne sais pour quelles raisons depuis cette année, je les voient. Au début, je n'ai pas vraiment réalisé puis ça s'est produit plusieurs fois. La première fois, c'était chez une dame chez qui je n'étais jamais allée auparavant. A peine, le seuil de la porte franchi j'aperçois un beau chat siamois gambader a travers la pièce et disparaître dans une autre. Je complimente sa propriétaire en lui disant " Quel beau siamois, vous avez-là !" et celle-ci toute troublée me répondre :" Il est mort, ça fait 5 ans". Depuis ce jour-là, je les voient, pourquoi, comment, je n'en sais rien ! C'est ainsi !

L'aventure qui suit est un témoignage d'une personne sur le travail effectué par mes soins :

Ikar et Dalgo. Ce sont mes chiens ou en ce qui concerne Ikar c’était mon chien. Le mardi 3 novembre, j’avais mis mes deux chiens, des carlins, dans mon jardin pour qu’ils prennent l’air pendant que je bricolais dans la maison. Une heure plus tard, au moment de les faire rentrer plus personne…les deux chiens avaient disparu. Donc recherche dans toutes les rues du village = rien. A 1h18 du matin, très mauvaise nouvelle d’un jeune du quartier qui m’a appelé au téléphone (les chiens portent une médaille avec les numéros). Ikar, mort sur le bord du trottoir, la tête très abîmée par le choc avec une voiture et Dalgo à coté hurlant à la mort. Je me suis occupé du rapatriement. Mais vu le désastre, Dalgo, recueilli après des maltraitements, étant extrêmement fusionnel avec Ikar, que faire ? J’ai donc contacté Lila pour qu’elle essaye une communication. Elle l’a fait depuis chez elle par télépathie. Une première pour elle: télépathie à distance. Et elle l’a refait plusieurs fois. Communication animale par télépathie. Résultats très très précis, avec des détails qui se sont révélés tout a fait exacts après enquête et que je ne pouvais absolument pas connaître. Ce sont donc deux jeunes voyous qui ont ouvert le portail et les ont emportés sous le bras. Au bout de peu de temps, Dalgo a compris qu’il se passait quelque chose d’anormal et il s’est débattu. Ikar aussi. Les jeunes les ont abandonnés. Là panique. Comment faire pour revenir? Ils étaient assez loin de la maison. Perdus donc. Comment retrouver le bon chemin? Qu’allons nous devenir? pensait Dalgo. Ils ont erré dans les rues jusqu’au moment ou Ikar a été heurté par la voiture. En fait ils étaient partis dans la mauvaise direction et ils avaient malheureusement pris dans la nuit la rue la plus passante. J’ai fait ce que j’ai pu. Rapatrié le corps et le pauvre Dalgo qui était bien mal. Par télépathie Il a dit à Lila qu’Il avait besoin d’être consolé et rassuré, qu’on le dorlote (ce sont les termes exacts). Ikar s’est aussi manifesté à Lila. Pour donner à Dalgo son propre dodo (un ours en peluche beige et marron décrit exactement par Lila et j’ignorais que c’était son dodo, je ne l’ai appris que plus tard). Il est à toi maintenant…Il se verraient encore, mais ce ne serait plus pareil… Sans son copain, la vie de Dalgo devenait bien difficile. J’ai commencé à penser a lui trouver un copain, un autre carlin presque identique. Renseignements pris, il y en avait 2 de disponibles chez l’éleveur. Un clair et un plus foncé. Lila m’a dit que le chien était d’accord pour avoir de la compagnie et qu’il me ferait un signe pour me dire lequel il préférerait (le clair) . Il me regarderait. Donc chez l’éleveur, hormis un peu de perturbation au début vu le nombre de chiens qu’il y avait, effectivement un carlin clair est venu vers lui et lui a fait des tonnes de bisous…et Dalgo m’a regardé…comme prédit ! Et maintenant voilà deux copains. Ce n’est pas tout à fait comme avant, ça ne peut pas être exactement pareil, bien sûr, mais le matin Dalgo me dit bonjour et son regard est un remerciement…

Merci pour ce témoignage.

J’ai était très touchée par la peine de Dalgo et amusée quand il m'a chargé de remercier son maître qui pour le réconforter lui a offert un bout de viande rouge emballée dans un papier rose . Paix a Ikar et Dalgo dont la peine avec le temps et un nouveau copain s'apaisera.

Ikar et Dalgo.

Commenter cet article